13/03/2007

Article du Nouvel Observateur

Des radars à l'origine d'accidents sur l'A12. Deux radars automatiques sur l'autoroute A12, dans les Yvelines, sont à l'origine "d'une augmentation des accidents matériels sur ce tronçon", a-t-on appris vendredi 15 juillet auprès de la préfecture. Celle-ci a ainsi confirmé une information du Parisien. Dans son édition de vendredi, celui-ci écrit que "trente-trois accidents avaient été recensés, sur l'A12, avant le 1er novembre 2003, date de l'implantation des radars dans le sens province Paris entre Montigny-le-Bretonneux et Rocquencourt". Selon le quotidien, "après l'installation des radars, soixante-sept accidents ont été enregistrés au même endroit". La préfecture des Yvelines a indiqué qu'elle souhaitait maintenant mener "une étude plus poussée" à la rentrée sur ces constatations. Freinage de dernier moment. "L'étude des bandes vidéo montre clairement l'influence des radars sur la conduite des automobilistes... Surpris par les radars, les conducteurs freinent au dernier moment ou se déportent brusquement sur la voie de droite. Ceux qui arrivent derrière ne peuvent éviter la collision", assure de son côté le Parisien. Le même phénomène, ajoute le journal, aurait été relevé sur l'A14, à la sortie du tunnel de La Défense où le nombre d'accidents est passé de quatorze à dix-huit depuis l'installation d'un radar, en direction de Paris.

11:14 Écrit par zedocc dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

c'est pas les radars qui sont en cause mais les automobilistes qui roulent comme des cons.
1. On ne freine pas sur l'autoroute pour rien
2. On ne se déporte pas pour rien.
Vive les radars

Écrit par : Oly | 14/03/2007

Arnaud Le risque d'avoir une amende de 150EUR, pour avoir dépassé quelque peu la vitesse imposée par l'Etat, ce n'est pas "rien" pour tout le monde.

Écrit par : Arnaud | 15/03/2007

+1 Si davantage de voitures banalisées avec enregistrement vidéo HD circulaient, relevant les infractions autres que la vitesse, tellement facile à montrer du doigt, tout le monde roulerait plus prudemment et ne ferait de conneries que seul.
La vitesse est un facteur AGGRAVANT des accidents, il y a certes moins d'accidents mortels mais plus d'accidents avec des blessés.

Écrit par : jako | 02/04/2007

Les commentaires sont fermés.