01/10/2006

Mail-Programme

Bonjour à tous, Nous admirons actuellement le grand ballet électoral, avec ses revirements d'idées, ses tirages dans les pattes et ses serrages de mains doucereux. A voir l'évolution sécuritaire des partis traditionnels pour essayer de calmer un citoyen qui se sent en insécurité à la vue de la moindre mèche de cheveux crépue. A voir leur désir de rester vague pour ne froisser aucun électeur. A voir la politique de sécurité routière incohérente, tâtonnante et dangereuse qui fustige la vitesse comme seule responsable des accidents routiers. A voir la diminution de la protection de la vie privée par un fichage systématique et permanent de la police, même sans condamnation. A voir les caméras de surveillance, pustules inquisiteuses poussant à chaque recoin des villes. A voir le trouble juridique concernant l'utilisation du cannabis qui donne à la police le pouvoir de décider en pleine subjectivité de la poursuite de son action. A voir l'agressivité de la police dans ses interventions, son autorité malsaine et stupide. J'ai décidé de créer un parti politique (Elections provinciales, Brabant Wallon, District de Wavre). Tout seul car il devait être déposé en une semaine. Probablement dans le futur avec d'autres personnes partageant les mêmes inquiétudes (pas forcément aux provinciales). Le nom NONAUXRADARS (Liste n°8) a été choisi pour illustrer une importante facette de l'idée dans le sigle, en espérant que certains votes indécis soient convaincus le jour de l'élection (le marketing électoral demande plus que deux bras). Il est parfaitement clair que je ne serai pas élu. Néanmoins, les petits partis non élus ont toujours eu la possibilité d'influencer la politique des grands partis, ce qui, je l'espère se passera dans le cas qui nous occupe. C'est ce qui s'est passé positivement avec le sentiment écologiste des Ecolos au début, ou, de manière négative, avec le Front National et Sarkozy. Le but est de combattre toutes les manifestations autoritaires inutiles des forces de l'ordre (contrôle des droits de la police, droit à la vie privée, libéralisation des drogues douces...) et d'éviter les dérives sécuritaires vaines vers lesquelles s'engagent les partis traditionnels. Une augmentation (quantitative du moins) du nombre de policiers n'a jamais résolu aucun problème. L'agression n'engendre que l'agression. Le fichage abusif de personnes non condamnées, le candide "tu n'as rien à cacher donc tu ne dois pas avoir peur", augmente la probabilité de se faire accuser à tort. L'Angleterre est actuellement en train de construire une gigantesque base de données de personnes non condamnées, comme vous et moi, qui ont simplement été faire une déposition. Au Pays de Galles, certains chauffeurs de bus sont équipés de tests d'ADN pour pouvoir, sur base de ces fiches, délivrer une amende à une personne qui aurait craché dans le bus. La police belge aussi fiche, à perpétuité, des citoyens non condamnés. Et ce n'est qu'un début... Quant à la sécurité routière, soyons clair, il ne s’agit pas d’approuver les chauffards qui conduisent comme des irresponsables (vitesses exagérées en agglomération ou devant les écoles, alcool au volant notamment). Seulement, la vitesse n’est pas la seule responsable des accidents. Le fait de rouler à trop faible vitesse fait baisser l’attention. Les vitesses ont été décidées à une époque où la tolérance était plus large. Ces dernières années les limitations ont été revues à la baisse (souvent aux alentours des maisons des élus), une politique de tolérance zéro a été appliquée, et d’énormes progrès ont été fait en matière de sécurité des voitures. Appliquer des amendes extrêmes (tout le monde ne peut pas débourser 150EUR dans les deux semaines) à des limitations inadaptées me scandalise. La réflexion pendant la conduite s’efface quand elle est encadrée de règles trop rigides. La seule alternative actuelle aux radars est d’encombrer la chaussée de bacs de fleurs et autre chicanes artistiques, pour raison de "sécurité". Une route a pour fonction première de permettre de se déplacer. D’autres mesures peuvent être proposées pour diminuer les risques sur la route, comme la sensibilisation des enfants à la sécurité routière ou les phares allumés en permanence, comme en Scandinavie. Voici un petit blog avec quelques infos : http://nonauxradars.skynetblogs.be/. En attachment, le tract. J'en ai distribué quelques-uns (j'encourage évidemment la distribution si vous vous en sentez le courage). Pourriez-vous forwarder ce mail à un maximum de contacts. Merci, Arnaud

01:18 Écrit par zedocc dans Général | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook |

Commentaires

Non aux radars… non aux feux de jours ! Bonjour Arnaud

J'adhère à votre analyse des politiques de sécurité routière européennes. Comme à la première idée que vous avancez comme alternative au tout répressif. À savoir la sensibilisation dès l'école à la sécurité routière. Très réaliste étant donné que la majorité des enfants sont voués à devenir des usagers de la route.
Je ne suis en revanche absolument pas d'accord quant à l'allumage des feux de jour pour tous les véhicules. D'une part, vous n'habitez pas la Scandinavie, que vous citez en exemple, où le temps d'ensoleillement (par journée et par an) est bien inférieur à la Belgique (ou la France que j'habite). Ne serait-ce que pour cette raison, la mesure ne se justifierait pas.
Mais le problème se situe surtout ailleurs : que ce soit en France ou en Belgique, la vue des conducteurs n'est pas suffisement prise en compte, comprenez qu'elle n'est pas suffisemment contrôlée. Je n'ai pas de chiffre concernant la Belgique, mais pour la France, la réalité est la suivante : 1/3 des conducteurs voient mal (je vous renvoie, à ce sujet, à l'ASNAV, l'Association nationale pour l'amélioration de la vue : http://www.asnav.org/) !
Ce constat avait conduit les autorités françaises à vouloir mettre en place les « feux de jour pour tous ». Or, c'est mettre un pansement sur une jambe de bois. En effet, ne vaudrait-il pas traiter les causes du problèmes, avant de s'attaquer aux conséquences?!!
Enfin, autre problème posé par cette mesure : si elle aurait effectivement sans doute un impact positif sur l'accidentologie globale, il y a fort à parier qu'elle serait catastrophique pour les usagers les plus fragiles (piétons, cyclistes, motards), qui se retrouveraient noyés dans un flot lumineux permanent, et de fait seraient moins visibles. Avec les conséquences que l'on peut aisément imaginer.

Je vous souhaite cependant de réussir à sensibiliser le plus de monde possible, notamment en attirant l'attention de vos concitoyens sur la politique spectacle menée par la majorité des décideurs, à grands coups d'effets d'annonce (comme le fait de fustiger la vitesse, surtout de la présenter comme la cause principales, voire unique, de tous les accidents de la route… ce qui n'est qu'une vaste fumisterie, doublée de démagogie bien pensante et hypocrite).

Cordialement, un motard, piéton, cycliste… et automobiliste par obligation. Mais surtout un citoyen, un homme, un habitant de cette planète. Bref un être humain ! Un être humain qui n'aime pas l'aspect fascisant de ce que certains nomment avec fierté la « tolérance zéro ».

Écrit par : Mosquito01 | 04/10/2006

Non aux radars… non aux feux de jours ! Bonjour Arnaud

J'adhère à votre analyse des politiques de sécurité routière européennes. Comme à la première idée que vous avancez comme alternative au tout répressif. À savoir la sensibilisation dès l'école à la sécurité routière. Très réaliste étant donné que la majorité des enfants sont voués à devenir des usagers de la route.
Je ne suis en revanche absolument pas d'accord quant à l'allumage des feux de jour pour tous les véhicules. D'une part, vous n'habitez pas la Scandinavie, que vous citez en exemple, où le temps d'ensoleillement (par journée et par an) est bien inférieur à la Belgique (ou la France que j'habite). Ne serait-ce que pour cette raison, la mesure ne se justifierait pas.
Mais le problème se situe surtout ailleurs : que ce soit en France ou en Belgique, la vue des conducteurs n'est pas suffisement prise en compte, comprenez qu'elle n'est pas suffisemment contrôlée. Je n'ai pas de chiffre concernant la Belgique, mais pour la France, la réalité est la suivante : 1/3 des conducteurs voient mal (je vous renvoie, à ce sujet, à l'ASNAV, l'Association nationale pour l'amélioration de la vue : http://www.asnav.org/) !
Ce constat avait conduit les autorités françaises à vouloir mettre en place les « feux de jour pour tous ». Or, c'est mettre un pansement sur une jambe de bois. En effet, ne vaudrait-il pas traiter les causes du problèmes, avant de s'attaquer aux conséquences?!!
Enfin, autre problème posé par cette mesure : si elle aurait effectivement sans doute un impact positif sur l'accidentologie globale, il y a fort à parier qu'elle serait catastrophique pour les usagers les plus fragiles (piétons, cyclistes, motards), qui se retrouveraient noyés dans un flot lumineux permanent, et de fait seraient moins visibles. Avec les conséquences que l'on peut aisément imaginer.

Je vous souhaite cependant de réussir à sensibiliser le plus de monde possible, notamment en attirant l'attention de vos concitoyens sur la politique spectacle menée par la majorité des décideurs, à grands coups d'effets d'annonce (comme le fait de fustiger la vitesse, surtout de la présenter comme la cause principales, voire unique, de tous les accidents de la route… ce qui n'est qu'une vaste fumisterie, doublée de démagogie bien pensante et hypocrite).

Cordialement, un motard, piéton, cycliste… et automobiliste par obligation. Mais surtout un citoyen, un homme, un habitant de cette planète. Bref un être humain ! Un être humain qui n'aime pas l'aspect fascisant de ce que certains nomment avec fierté la « tolérance zéro ».

Écrit par : Mosquito01 | 04/10/2006

Phares Merci pour ces remarques. C'est vrai qu'il y a du pour et du contre de cette mesure d'allumage des phares. Personnellement, j'ai toujours roulé avec les phares allumés très tôt, voire en journée quand il fait gris. Le problème est que certains conducteurs allument leurs phares très tard. Un phare sert plus (et surtout plus tôt) à être vu qu'à voir. Donc, je pense que ce serait positif pour les automobilistes, piétons et cyclistes (un phare n'aveugle pas vraiment pendant la journée). Le seul important point négatif est selon moi que l'on risque de moins différencier les motos, qui roulent plutôt vite. Une obligation n'est pas souvent une solution, et on pourrait remplacer une partie de ces innombrables, répétitives et inutiles affiches contre la vitesse par une sensibilisation au "voir... mais aussi être vu", slogan qui aurait pu être écrit par notre illustre Commandant de Nève. Il s'agit plus d'un exemple pour montrer qu'il y a d'autres sujets de discussion que la vitesse, que d'un vrai cheval de bataille.

Écrit par : Arnaud | 05/10/2006

Feux de jour Effectivement, le problème concerne beaucpoup la différenciation deux-roues motorisés/autres véhicules. Ce qui a amené les motards français à s'élever contre cette mesure annoncée, il y a un peu plus de deux ans.

Dans les années 70 (1976, il me semble), ils s'étaient vus demander de les allumer pour, justement, être plus visibles. Ca avait fait râler à l'époque, non que la mesure était injustifiée, mais que cela posait des problèmes tout simplement techniques : les motos de l'époque n'étaient pas conçues pour rouler en permanence le phare allumé.
Lorsqu'il a été question de faire allumer les phares à tous les véhicules, la FFMC (Fédération française des motards en colère) était tout de suite montée au créneau. Cette fois réellement parce que la mesure revenait, pour cette catégorie d'usagers de la route, à faire un pas en arrière en termes de sécurité passive.

Pour ce qui est de l'allumage des feux par temps sombre, temps pluvieux, ou à l'approche de la nuit, le Code de la route (français, je ne connais pas ce qui est préconisé en Belgique) est très clair, précis et logique sur ce point : il faut allumer les feux de croisement. Si tout le monde se pliait déjà à cette règle, ce serait un progrès incontestable.
Mais plutôt que de sensibiliser, les différents gouvernements (de tous pays et de tous bords) ont la fâcheuse tendance à tout vouloir régler par le biais de la loi, des obligations et des interdictions.
Les radars que vous prenez pour cible (et comme reflet de votre refus du tout automatique et de la « bigbrotherisation ») sont le parfait reflet d'une politique qui passe son temps à jouer de l'effet d'annonce. Car comme vous le soulignez, la vitesse est loin d'être l'unique cause des acccidents. Ils sont quasiment toujours le résultat d'une série de paramètres (non respect des distances de sécurité, défaut de maîtrise, surestimation de ses capacités, infrastructure routière, etc.), la vitesse constituant alors un facteur aggravant. Mais certainement pas la cause initiale. Ce n'est pas « politiquement correct » de le dire, mais c'est une réalité. Au diable la bien-pensence !

Au demeurant, sous couvert de sécuritéé routière, l'État français a trouvé une bonne manière de faire rentrer de l'argent dans ses caisses : en 2005, alors qu'il y avait à peine 1000 radars (fixes et mobiles) sur les routes de l'Hexagone, ils ont rapporté la bagatelle de 204,9 millions d'euros ! Il y aura 1500 radars à la fin 2006, et 500 supplémentaires fin 2007. Jackpot en pespective.

Force est de constater qu'il est plus facile et rentable de s'adonner à la répression : ça rapporte vite et amène des résultats à court terme. En revanche, la sensibilisation et la formation coûtent du fric et n'ont des effets que sur le long terme (donc pas forcément palpables immédiatement, ce qui à l'échelle d'un mandat électoral n'est pas viable, car pas valorisant). On parle cependant moins des effets néfastes (désastreux ?) des radars, combinés au permis à points, à l'image du nombre grandissant de conducteurs sans permis : 33030 infractions constatées en 2005, contre un peu plus de 9000 en 2004 (le total de ces « voyous » se monterait à plus d'un million, selon les autorités françaises) !

Je tiens par ailleurs à vous signaler un article paru sur motomag.com à vote sujet, à l'adresse suivante : http://www.motomag.com/spip/+Un-parti-politique-belge-contre-0993+.html
Ce site est celui de Moto Magazine, la principale publication des éditions de … la FFMC ! Malgré le fait que vous vous prononciez pour les feux de jours (ce contre quoi s'est battu la FFMC, donc), ils semblent soutenir vos idées. Du moins, ils les trouvent suffisemment en adéquation avec les leurs pour écrire un papier en forme de soutien.

@ bientôt

Écrit par : Mosquito01 | 05/10/2006

Droits de vie privée Arnaud,

Il y aurait en effet beaucoup de points à ajouter à votre programme pour défendre les libertés individuelles qui sont mises à mal par les poussées de fièvres sécuritaires de nos dirigeants.

Je viens d'entendre à la radio que l'UE et les EU ont signé un accord ce vendredi légalisant le relever d'informations personnelles pour les passagers des vols transatlantiques: Si vous prenez l'avion pour les EU, non seulement votre identité sera communiquée mais ce sont pas moins de 34 informations différentes qui pourront être divulguées: "...Au nombre de 34 au maximum, ces données vont de l'adresse du voyageur à son numéro de téléphone ou de carte de crédit en passant par les services demandés à bord ou l'itinéraire suivi..." AFP

Brrr, ça fait froid dans le dos.

Franchement, il suffit de contrôler convenablement à l'embarquement pour éviter les risques d'attentat. Mais enregistrer tout ces petits détails de nos vies privées, c'est nous prendre en otage.

Faire confiance à toutes ces données enregistrées, c'est prendre le risque de réduire gravement nos libertés. Imaginons qu'on vous pique vote identité via une carte de crédit par exemple. On a déjà vu ça... Et crac, c'est vous le coupable, nous avons la preuve !

Ajoutez à ça les traces que vous laissez obligatoirement chaque fois que vous achetez quelque chose, que vous bougez, ou que vous écrivez sur un blog ?? Et oui, même si vous signez "Duchnok" on a votre IP.

Pour revenir aux radars, je m'insurge comme vous contre les petites boites qui flashouillent nos voitures modernes à 140 Km/h sur autoroute sèche et dégagée ...

Mais ce qui me scandalise le plus, ce n'est pas le flash, c'est qu'on paie des gens pour ça, avec mon argent; et pire encore : Le système d'amande n'est pas équitable: il devrait, comme dans certains pays scandinaves, être lié au niveau des revenus. Plus tu gagnes, plus tu paies. Faut que ça fasse mal de façon équitable, non ?

Voilà déjà un vote pour vous Arnaud !

Mais, attendez, on frappe à ma porte... Fiché moi ? sur un blog... Ah ? ahaahrghh A MOIIIIII !!!!

Écrit par : Erik | 07/10/2006

Big Brother is watching you! http://liege.indymedia.org/archives/display_by_id.php?feature_id=214

Écrit par : miluskaya | 08/10/2006

Feux de jour Juste un mot pour indiquer mon total accord avec Mosquito01.
Par contre, j'adhère entièrement à tout le reste de votre discours !

Soyons citoyen !

Bon courage !

Écrit par : Sylca | 09/10/2006

Les commentaires sont fermés.